Les aides à l'investissement des entreprises

Les collectivités locales ou l'État, dans le cadre de sa politique d'aménagement du territoire, peuvent soutenir l'investissement en matériel de production ou immobilier d'entreprise, grâce à des subventions qui peuvent atteindre jusqu'à 30% du montant total des dépenses éligibles. L'obtention de ces financements publics est souvent conditionnée par des obligations de créations d'emplois.

 

Les aides à l'investissement permettent à des entreprises de moderniser leurs outils de production, d'investir dans de nouvelles technologies et parfois de s'installer de façon perenne dans les territoires.

 

Ces aides sont attribuées différemment selon les zones géographiques où sont implantées les entreprises. Le zonage a été modifié en 2014, et sera en vigueur jusqu'en 2020. Il s'agit des zones à finalités régionales.

Les dépenses éligibles peuvent être différentes selon les règlements d'attribution. D'une manière générale, les investissements en matériel de production doivent être neufs. (certains financeurs acceptent de cofinancer du matériel d'occasion sous certaines conditions).

 

 

Certaines industries agroalimentaires relèvent d'un régime particulier qui leur autorise un montant d'aides sur leurs projets pouvant aller jusqu'à 40% de leur investissement.